26 % de logements sociaux dans les Hauts-de-Seine

26 % de logements sociaux dans les Hauts-de-Seine : ce sont les dernières statistiques de la DRILH au 1er janvier 2010.

On décomptait alors 179 406 logements locatifs sociaux pour 689 850 résidences principales, soit un taux de 26,01 %. Il faut ajouter à ce chiffre en progression les 6 985 logements du patrimoine ICADE rachetés en 2010 par l'Office départemental de l'Habitat des Hauts-de-Seine grâce au soutien et à la volonté du Conseil général, ce qui portera le nombre de logements sociaux à 186 391, soit 27,02 %.

Au 1er janvier 2010, 22 communes des Hauts-de-Seine (sur 36) remplissent, et bien au-delà pour certaines, l’obligation de la loi SRU de compter sur leur territoire au moins 20 % de logements locatifs sociaux : 8 villes de gauche (Bagneux, Clamart, Clichy, Colombes, Fontenay-aux-Roses, Gennevilliers, Malakoff et Nanterre) et 14 villes de droite et du centre (Châtenay-Malabry, Châtillon, Chaville, Courbevoie, Garches, Issy-les-Moulineaux, Meudon, Montrouge, Le Plessis-Robinson, Puteaux, Sèvres, Suresnes, Vanves et Villeneuve-la-Garenne). Trois autres villes de droite dépassent les 19 % et devraient bientôt satisfaire à la loi (Antony, Bois-Colombes et Rueil-Malmaison).

Le reconventionnement du patrimoine Icade concerne Bagneux, Châtenay-Malabry, Châtillon, Clamart, Fontenay-aux-Roses, Malakoff, Rueil-Malmaison, Sceaux et Villeneuve-la-Garenne, va augmenter encore ces pourcentages. La ville de Sceaux dépassera alors les 20 % de logements sociaux.

Le Val-de-Marne compte également 27 % de logements sociaux, alors que Paris n’en dénombre que 15 %.

Voir les chiffres par commune dans les Hauts-de-Seine 

Ajouter un commentaire