A86 : enfin une liaison plus rapide

Hier samedi 8 janvier, j’ai participé à l’inauguration du tronçon de l’A86 (Rueil/Vélizy) qui concerne particulièrement les habitants du sud des Hauts-de-Seine se rendant en voiture dans le nord du département.

Le tunnel, sur deux niveaux pour une sécurité reconnue comme la meilleure en Europe, relie Vélizy à Rueil pendant 10 km. Il est interdit aux poids lourds et réservé aux autom obilistes, qui devront acquitter un péage de 9 euros aux heures de pointe (de 07h à 10h et de 16h à 21h, en semaine), les tarifs étant dégressifs pour tomber à 2 euros en pleine nuit.

Cet  équipement a de nombreux avantages :

il permet un gain de temps considérable en évitant de nombreux bouchons (N118, quais de Seine...) :  d’après les calculs qui ont été faits, on gagnera environ 35 minutes en moyenne sur un trajet type Antony-Nanterre. Aux  heures de pointe, où nous mettons parfois plus d’une heure et demie pour atteindre Nanterre, le gain de temps sera encore plus considérable.

Le coût en est certes élevé : 2,4 milliards d’euros, mais cet investissement n’a rien coûté aux contribuables et il sera supporté, tout comme son entretien, par les seuls usagers. Certains me disent : « c’est cher ! » et c’est vrai. Mais le temps gagné, les frais de carburant dépassés dans les encombrements, la pollution engendrée par les embouteillages, réduisent ce coût.

Enfin la vieille dame qui ne conduit pas, tout comme l’usager qui fait l’effort de prendre les transports en commun, n’ont pas à supporter cette charge.

De toute façon, notre Etat n’a plus les moyens de financer des équipements de cette importance en grand nombre. La technique du Partenariat Public Privé (PPP) qui a été employée, paraît une solution prometteuse pour financer de grandes infrastructures.

Commentaires

me voilà 1/2 rassuré en voyant une concession de 70 ans.
2 Euros la nuit...c'est pour les vieilles dames insomniaques?

Je vous rassure !

Rassurez nous, il n'y a pas une clause obligeant l'état et les collectivités à payer le concessionnaire en cas de non succès? Le vrai partenariat public/privé à la française!
amicalement

Ajouter un commentaire