Alain Schmitz favorable à une réflexion sur la fusion Yvelines/Hauts-de-Seine

Communiqué d’Alain Schmitz, Président du Conseil général des Yvelines

Alain Schmitz favorable à une réflexion sur la fusion des Hauts-de-Seine et des Yvelines 

Le département des Yvelines entretient depuis longtemps avec les Hauts-de-Seine une relation de travail fondée sur la confiance et le partage de projets communs. L’approfondissement de ce partenariat, qui pourrait aller jusqu’à la fusion des deux collectivités, apparaît comme une piste tout à fait envisageable. Nous y réfléchissons depuis près d’un an.

En effet, les contraintes financières que le gouvernement fait peser sur nos départements rendent les conditions de réalisation de nos missions de service public, et particulièrement de nos actions de solidarité, de plus en plus difficiles. Une mutualisation de nos ressources, tout en préservant nos identités propres, offrirait l'énorme avantage de préserver notre niveau de prestation afin de répondre aux aspirations de nos populations et de maintenir nos capacités d'action.

Pour le Conseil général des Yvelines, ce rapprochement va dans le sens de l'intérêt général. Il répond à trois grands objectifs qui sont autant d'attentes de nos concitoyens :
- Réduire la dépense publique par de la mutualisation de gestion afin de maîtriser la fiscalité et de concentrer nos efforts sur le service aux populations et aux communes,
- Clarifier et simplifier le "millefeuille" administratif et redonner ainsi du sens à nos collectivités,
- Faciliter la réalisation de grands projets pour renforcer la compétitivité de nos territoires.

Ce rapprochement s'avère d'autant plus pertinent qu'il est naturel et évident. Notre proximité géographique et sociologique n'est-elle pas la garantie d'un mariage pour tous souhaité, plutôt qu'un mariage arrangé et forcé dans une Métropole complètement éloignée des préoccupations de nos concitoyens et des réalités territoriales ?

L'époque n'est plus aux mastodontes administratifs mais au contraire à des entités à l'échelle humaine. C'est également l'assurance d'élus au plus près du terrain et donc plus efficaces.
Un tel projet de fusion ne remettrait pas en cause le partenariat privilégié que nous entretenons depuis des années avec les communes et intercommunalités du département, à l'inverse de toutes les perturbations que va générer une Métropole en particulier pour les communes rurales.

Ajouter un commentaire