Antony, aménagement du quartier Jean Zay : les fondamentaux

La Ville d'Antony a relancé la concertation sur l'aménagement du quartier Jean Zay et je m'en réjouis.

Il faut rappeler quelques fondamentaux :

- Constatant le désintérêt absolu et continu de l'Etat pour l'entretien de la Résidence universitaire Jean Zay à Antony, la Communauté d'agglomération des Hauts-de-Bièvre  a pris en 2007 la compétence du logement étudiant, comme le permettait la loi décentralisation de 2004. La CAHB a engagé aussitôt la rénovation/reconstruction de la RUA dont les logements étudiants ne cessaient de se dégrader.

- La Communauté d'agglomération des Hauts-de-Bièvre s'est constamment appuyé sur le Département des Hauts-de-Seine pour obtenir en 2009 la signature d'une première convention tri-partite avec l'Etat (en l'occurrence la ministre des Universités, Valérie Pécresse), qui permettait de lancer la rénovation du quartier Jean Zay.

Une première Convention signée en 2008 entre l'Etat et le Département des Hauts-de-Seine prévoyait la construction de 3 000 logements sociaux étudiants nouveaux sur l'ensemble du territoire des Hauts-de-Seine : le CROUS ayant souligné la nécessité première de construire ces logements étudiants dans le nord et dans l'ouest du département où se situait la plus forte demande, et le plus d'établissements d'enseignement supérieur, alors que le sud du Département était mieux équipé. Pour ce qui concerne la RUA, cette convention prévoyait la démolition/reconstruction ou rénovation de 1 080 logements étudiants sur site, et la reconstitution des logements étudiants détruits sur le sud des Hauts-de-Seine.

Une deuxième Convention signée en 2009 entre le CROUS, le Département des Hauts-de-Seine et la Communauté d'agglomération des Hauts-de-Bièvre prévoyait la réhabilitation du Batiment A, la démolition du Batiment C, et la reconstitution, sur place et dans le département, des logements étudiants démolis à l'étude.  Un comité de suivi de l'application de cette convention a été mis en place pour permettre à tous les partenaires d'être tenus au courant de l'application de cette convention. 

Ces conventions ont commencé d'être mises en oeuvre par le Département des Hauts-de-Seine et par la CAHB, qui ont tenu le comité de suivi au courant de toutes les nouvelles réalisations de logements étudiants au fur et à mesure de leur construction, pendant que la CAHB engageait la réhabilitation du Bâtiment A sous l'égide de jean Nouvel.

A la suite des élections présidentielle et législatives de 2012 et du changement de gouvernement, le nouveau gouvernement a voulu remettre en cause ces conventions. Mais finalement, l'intérêt des étudiants ayant prévalu, une nouvelle convention a été signée le 28 juin 2013 entre l'Etat, le Département, la CAHB et la Ville d'Antony.

Elle prévoit pour la réalisation d'ici à 2019 de :

- 1 080 logements sociaux pour étudiants maintenus sur le site de la résidence universitaire Jean Zay à Antony, gérés par le CROUS, soit dans le cadre d'une réhabilitation (316 logements en cours du "Bâtiment A"), soit dans le cadre d'une démolition/reconstruction : 764 logements sociaux étudiants intégrés dans l'aménagement du quartier Jean Zay par la Ville d'Antony.

- 4 200 logements sociaux étudiants à créer :

- 3 000 logements nouveaux répartis sur l'ensemble du territoire départemental

- 1 200 logements  étudiants au titre de la compensation des démolitions de la RUA, sur l'ensemble du territoire départemental, tout en privilégiant le territoire des Hauts-de-Bièvre et les communes limitrophes.

Le Département des Hauts-de-Seine assure le suivi de l'application de cette Convention

A ce jour (mai 2015), un total de 3 909 logements sont d'ores et déjà livrés (1171, à Antony, Bagneux, Suresnes, Gennevilliers, Fontenay-aux-Roses, Neuilly-sur-Seine, Sceaux), décidés et en cours de travaux (1 543, à Sèvres, Sceaux, Nanterre, Boulogne-Billancourt, Clichy-la-Garenne, Bois-Colombs, Vaucresson, Saint-Cloud, Vanves, Clamart), soit en cours de montage (619 à Nanterre, Meudon, Sceaux, Bourg-la-Reine) ou repérés (576).

Toutes les conditions sont réunies pour que l'objectif de 4 200 logements fixé par la convention soit atteint d'ici 2019.

Le protocole prévoit que les 1 200 logements reconstituant les logements démolis de la RUA, doivent privilégier le territoire de la CAHB et des communes limitrophes : aujourd'hui 936 sont soit livrés (489 à Antony, Fontenay-aux-Roses, Bagneux et Sceaux), soit décidés (251, à Sceaux et Clamart), soit en cours de montage (196 à Bourg-la-Reine et Sceaux). Le bilan intermédiaire de mai 2015 respecte les termes de la convention de 2013.

Le Département et la Communauté d'agglomération des Hauts-de-Bièvre respecteront scrupuleusement cette Convention qu'ils ont signée, pour que les étudiants soient mieux logés et accueillis dans les Hauts-de-Seine, pour que le quartier Jean Zay soit un lieu de rencontre attractif pour tous, dynamique et ouvert à la modernité dans la Ville d'Antony. C'est pourquoi je me réjouis de l'avancée du projet d'aménagement de ce quartier et j'y apporterai toujours la plus grande attention.

 

Ajouter un commentaire