"C'est l'Etat qui coûte cher", L'Express, 28 mai 2014

 


Patrick Devedjian: à bas l'Etat!

Par , publié le 


Patrick Devedjian est résolument opposé à la suppression des conseils départementaux. Pour lui, cela ne fait aucun doute, "c'est l'Etat qui coûte cher": "Il faut donc le supprimer!" 

Patrick Devedjian: à bas l'Etat!

Patrick Devedjian ne veut pas entendre parler d'une disparition des conseils départementaux.

AFP PHOTO / PIERRE VERDY


Patrick Devedjian, président UMP du conseil général des Hauts-de-Seine, ne veut pas entendre parler d'une disparition des conseils départementaux. Pas par corporatisme d'élu, assure-t-il, mais parce que "c'est l'Etat qui coûte cher": "Il faut donc le supprimer!"  

Il propose de fermer les caisses d'allocations familiales et de confier les 75 milliards qu'elles gèrent aux services départementaux qui distribuent aussi des prestations sociales. Pour protester contre la "condamnation à mort" des conseils généraux, il prévient que, l'an prochain, il ne renouvellera pas les contrats des 400 emplois aidés que le département finance à la demande du préfet 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/patrick-devedjian-a-bas-l-eta...

categories: 

Ajouter un commentaire