Claude Vanbremeersch 1921-1981

portrait Boris_TalitzkyRVendredi soir, le comité d’Antony de la Légion d’Honneur remettait le Prix de l’Honneur en action aux jeunes dessinateurs de l’Ecole Arc-en-ciel/Jean Trubert pour la réalisation d’une bande dessinée rappelant la conduite exemplaire au camp de Buchenwald d’un jeune déporté de 22 ans, Claude Vanbremeersch. (Le portrait ci-contre a été réalisé par un camarade de déportation, Boris Talitsky, à Buchenwald).

Moment fort de « passage de témoin » : ces jeunes étudiants, qui avaient le même âge que ce héros de 1943, ont mis leur art et leur talent au service de la mémoire : quel meilleur média que la bande dessinée pour dire aux jeunes d’aujourd’hui ,ce qu’ont vécu  et porté ces jeunes d’hier, si divers dans leurs opinion et leurs origines mais profondément rassemblés dans la résistance, le courage et la fraternité ?

Claude Vanbremeersch était mon beau-père, ce qui fut un grand privilège. Il est mort beaucoup trop tôt, en 1981, après une très belle carrière d’officier couronnée par le poste de chef d’état-major des armées. Comme tous ceux qui ont eu la chance de le rencontrer, il m’a profondément marqué. Comme eux, je me suis très souvent demandé ce qu’il aurait fait à ma place. Il est constamment pour moi un exemple de bienveillance affectueuse et de lucidité courageuse.

categories: 

Ajouter un commentaire