Colombes, Boulogne, Nanterre : trois collèges en une semaine

J’ai inauguré hier le collège Marguerite-Duras à Colombes. Il y avait là Isabelle Balkany, vice président en charge des collèges, Jacques Gautier, sénateur-maire de Garches, le maire de Colombes Philippe Sarre, mais aussi les élus municipaux d'opposition Rama Yade, Lionel Rainfray et Nicole Goueta, le député Roland Muzeau, le recteur et l’inspecteur d’Académie et, bien entendu, de nombreux parents et leurs enfants… Bref, il y avait beaucoup de monde pour un exercice classique, avec discours, visite des locaux et pot de l’amitié, mais toujours teinté d'émotion et de joie, grâce notamment à l'enthousiasme des plus jeunes.

J’aime ces inaugurations, notamment en milieu scolaire. Elles sont pour moi une occasion supplémentaire d’aller sur le terrain, de mesurer l’action du Conseil général, de voir un dossier se concrétiser et d’apprécier la bonne utilisation des deniers publics. Et vous savez l’importance que j’y attache.

Marguerite-Duras est un beau collège. Il accueille 500 élèves, est entièrement câblé avec internet, doté des salles techniques les plus modernes et de cinq tableaux numériques interactifs, d’un beau restaurant, d’un vaste terrain de sports…. En un mot c’est un collège construit avec tout le soin qu’apporte le Conseil général à cette mission. Et si le gymnase a malheureusement brûlé un jour avant la rentrée, nous travaillons déjà à sa reconstruction, comme j’ai eu l’occasion de le dire hier soir.

Hier à Colombes, jeudi à Boulogne-Billancourt avec Jacqueline-Auriol et lundi prochain à Nanterre avec Jean-Perrin. Trois collèges neufs en une semaine : si je compte les établissements de Bourg-la-Reine (Evariste-Galois) et de Courbevoie (Georges-Pompidou), ce ne sont pas moins de cinq établissements que nous inaugurons en cette rentrée scolaire 2010. Cinq établissements qui s’ajoutent aux 14 collèges neufs (construits, reconstruits ou restructurés) livrés depuis la rentrée 2006 !

C’est un effort considérable qui a été accompli là par notre Assemblée départementale et qui témoigne d’un engagement financier sans faille : depuis 2006, le Conseil général consacre plus de 100 millions d’euros chaque année à ses investissements dans les collèges. En 2009, 128 millions d’euros, en 2010, 115 millions ! Allez donc trouver mieux en région parisienne, notamment quand on sait que la Seine Saint-Denis, par exemple, vient d’engager un plan de rénovation/construction de 21 établissements sur 5 ans pour combler son retard…

Si vous en avez l’occasion, je vous conseille donc d’aller y jeter un coup d’œil. Les amateurs d’architecture ne seront pas déçus : non seulement nos établissements offrent des conditions d’études dont chacun s’accorde à reconnaître la réelle qualité, non seulement ils sont fonctionnels et « intelligents » mais, de plus, ils ont été construits ou rénovés en respectant les normes les plus exigeantes en matière de qualité environnementale.

Enfin, et à mes yeux ce n’est pas le moins important, ils sont beaux.

 

 

categories: 

Ajouter un commentaire