De la transparence à la délation organisée

Le gouvernement socialiste dans son obsession de la transparence vient de donner dans la loi sur la transparence un statut aux délateurs : il les appelle « lanceurs d’alerte » ! 

L’espèce n’est pas nouvelle et dans un ouvrage scientifique, Aux origines de la corruption, (PUF, 2007), Carine Doganis explique comment « les sycophantes(1) créés par Solon durent être supprimés après avoir été convaincus de "chantage, extorsion de fonds, intox, démagogie, désinformation, trafic d’influence, inquisition…" »

Aristophane n’a cessé de les dénoncer dans ses pièces satiriques (Les Cavaliers, Les Guêpes, Les Oiseaux, Les Grenouilles…) que les politiques ont tort de ne plus lire.

(1) Sycophantes : nom donné à Athènes aux dénonciateurs.

Ajouter un commentaire