Des rencontres privilégiées

{jcomments on}coin_de_feu_A2

Depuis la fin septembre, je rencontre régulièrement une à deux fois par semaine les habitants de mon canton dans des réunions d’appartement : c’est sympathique, détendu, ouvert.

Dans la vie politique, on court d’une réunion à l’autre, on a toujours un dossier à étudier, les débats sont souvent très clivés droite/gauche, le temps de la discussion politique amicale est rare.

Et quand nous rencontrons nos électeurs, c’est le plus souvent autour d’un problème : le passage piéton d’une voie départementale n’est pas sécurisé, les parents d’élèves d’un collège demandent des travaux, une famille a besoin d’une aide… Car c’est notre devoir d’élu que d’écouter et de répondre au mieux.

Là, dans ces rencontres à bâtons rompus, on prend le temps de se connaître un peu, tous les sujets sont abordés, des plus quotidiens au plus généraux, locaux comme nationaux, dans un climat d’écoute bienveillante.

C’est un bienfait des campagnes électorales et du scrutin uninominal que de nous inciter à faire le point avec nos concitoyens.

Je trouve une grande qualité à ces discussions : je suis frappé de l’intelligence des questions et des suggestions apportées. Nos concitoyens s’intéressent vraiment à la vie de la cité, bien au-delà de leurs intérêts propres. Je repars encouragé à faire toujours mieux.

Ajouter un commentaire