Ecoquartier à Issy : une coopération exemplaire Ville/Département

Ce samedi matin, nous nous réjouissions, avec André Santini, Pierre-Christophe Baguet et Paul Subrini, de l'achèvement du 1er écoquartier totalement achevé en Ile de France : l'écoquartier des Bords de Seine à Issy-les-Moulineaux, qui accueille 72 400 m² de constructions bioclimatiques sur 3,5 hectares.

Les Bords de Seine sont le fruit d'une coopération exemplaire entre la Ville d'Issy-les-Moulineaux et le Département des Hauts-de-Seine, avec comme aménageur la SEM 92 et comme urbaniste Bernard Hémery, qui a coordonné les réalisations de huit architects de grand talent.

Aujourd'hui, l'écoquartier des Bords de Seine ce sont 30 300 m² de logements en accession et 12 500 m² de logements sociaux (25 % des logements construits, financés par le Département pour 1,33 millions d'euros), pour 1 700 jabitants, 24 000 m² de bureaux, 2 500 m² de commerces et de services, un groupe scolaire de 8 classes (5 maternelles et 3 élémentaires), une crèche de 60 berceaux, 5 600 m² de résidence de tourisme. On y trouve des solutions innovantes pour atteindre des objectifs environnementaux ambitieux : maîtrise draconienne des consommations d'énergie, parking mutualisé, quartier bâti avec le soleil, collecte pneumatique des déchets, 50 % des espaces extérieurs dédiés aux piétons et aux cyclistes...

Depuis 2007, avec la deuxième phase de cet aménagement, le Département contribue à la rénovation complète de de la voirie (RD7), des berges de Seine et des espaces publics attenant dans le cadre du projet "Vallée Rive Gauche : une enveloppe de 190 millions d'euros est prévue par le Département pour transformer sur 20 hectares, entre le Pont de Sèvres et Paris, le paysage de 4 km de berges en lieu de promenades et de détente au bord de la Seine avec une circulation fludifiée et apaisée.

Améangement urbain de qualité, constructions durables et nouvelles mêlant entreprises et logements, mixité sociale, qualité de vie reconnue par les habitants, les Berges de Seine c'est une opération exemplaire qui démontre que la coopération commune/département est un excellent outil pour construire le Grand Paris de demain. Qu'ajouterait la Métropole ? Qu'ajouterait une "OIN" (opération d'intérêt national) ?

Ajouter un commentaire