Egypte et Tunisie : le monde change

Les événements de Tunisie et d’Egypte suscitent un grand espoir même si l’issue est encore bien incertaine.

Pendant très longtemps, on a expliqué que le monde arabe refusait la modernité et était crispé sur ses intégrismes. La société semblait bloquée et l’on cherchait seulement le moyen de contourner la fatalité d’un affrontement de civilisations,  dont Huntington avait même prédit qu’il pourrait aller jusqu’à des conflits violents.

Or, d’un seul coup, on s’aperçoit que les valeurs de la mondialisation (universalisme, démocratie, humanisme...) ont pénétré en profondeur le monde arabe et se révèlent comme un feu qui couvait sous la cendre.

Il y a là un grand espoir qui peut conduire à davantage de compréhension entre l’Orient et l’Occident et qui est fondamentalement porteur de paix. Même si la suite des événements est incertaine. même si comme le disait Raymond Aron, « ceux qui commencent les révolutions ne sont jamais ceux qui les finissent », des transformations positives peuvent avoir lieu.

La liberté est fragile mais elle transcende toutes les sociétés. Et quand on y a goûté, il en reste forcément quelque chose. Je suis prudent mais j’espère.{jcomments on}

categories: 

Ajouter un commentaire