"Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais"

Samedi 14 novembre à Neuilly-sur-Seine, avec Jean-Christophe Fromantin, député-maire, et Yann Jounot, préfet des Hauts-de-Seine, nous avons inauguré, sur l’île de la Jatte un nouvel ensemble immobilier qui compte 95 logements sociaux et 7 commerces de proximité.

Le coût total de cette opération se monte à plus de 30 millions € TTC. La ville de Neuilly a financé, à elle seule, près de 20 millions : 12 millions d’acquisition foncière et 7,5 millions de subventions, l’Etat apportant 1,85 millions au titre des aides à la pierre, et le Département 0,52 millions.

On voit bien l’effort considérable demandé à la ville de Neuilly qui fait son possible pour augmenter son pourcentage de logements sociaux, malgré un foncier très rare et bien plus cher qu’ailleurs.

L’Etat ne cesse cependant de clouer au pilori ces communes qui n’ont pas atteint le pourcentage obligatoire de logements sociaux exigé par la loi SRU.

Or, l’Etat, à Neuilly, pourrait faire bien mieux que des remontrances aux acteurs du logement social qui, eux, se mobilisent sans discontinuer.

En effet, 800 logements de Neuilly appartiennent à l’Etat, par le biais de la Caisse des dépôts et consignations, et ne servent à loger que l’aristocratie de la haute administration française ! L’Etat pourrait les conventionner en logements sociaux et le pourcentage neuilléen augmenterait aussitôt dans une notable proportion, bien plus vite que de 100 logements en 100 logements, et pour un coût nul. La carence n’est pas là celle de la commune mais bien celle d’un Etat hypocrite !

Ajouter un commentaire