Hauts-de-Seine : d’importants défis à relever

 

Le budget 2017 du Département a été adopté le 9 décembre dernier. Il n’y a malheureusement pas de miracle en vue : nous allons devoir avancer avec des contraintes financières drastiques… Nous subirons même la perte d’une partie de la CVAE* au profit de la région, transfert absurde contre lequel je me suis battu à l’Assemblée nationale. C’est en effet une mesure totalement inique : d’un côté on nous presse de prendre en charge des investissements structurels (transports, voirie, espaces verts …) pour favoriser le développement de nos territoires. De l’autre côté, on nous prive du retour sur investissement de la fiscalité économique. Et alors même que nous n’avons transféré aucune compétence à la Région ! Pour les Hauts-de-Seine, c’est un manque à gagner d’au moins 10 M€ en 2017.

Nous subissons aussi une baisse de 48 M€ de la dotation globale de l’Etat. Pour vous donner une idée, cela représente ce que le conseil départemental verse chaque année aux personnes handicapées. Ce sont donc encore 48 M€ de moins qu’il faut trouver ailleurs, et certainement pas en augmentant les impôts ! La pression fiscale est déjà assez lourde pour nos concitoyens.

Malgré ce contexte difficile, nous n’allons pas courber l’échine. Nous avons en effet d’importants défis à relever dont le plus essentiel est de répondre aux exigences accrues et bien légitimes de nos concitoyens sur l’efficacité de l’action publique. Nous répondrons à ces défis par une situation saine, encore saluée récemment par l’agence de notation Standard & Poor’s, et par un large effort dans nos dépenses de fonctionnement pour privilégier nos dépenses d’investissement.

De 2009 à 2016, ce sont près de 3,5 milliards d’€ qui ont été consacrés à l’investissement dans les Hauts-de-Seine, et encore 466 millions l’an prochain, preuve que notre ambition reste forte en dépité des vents contraires.

Bonne année 2017 à toutes et à tous !

 

 

*contribution sur la valeur ajoutée des entreprises

Ajouter un commentaire