Houellebecq, un Goncourt mérité

Houellebecq, en particulier dans son dernier livre "La carte et le territoire", a remis à la mode un thème des années 30: la décadence. Mais il innove en ne l'appliquant plus à la seule civilisation occidentale, mais à l'ensemble de l'humanité dont il pressent la fin.

C'est ainsi que ses personnages sont condamnés à un isolement de plus en plus grand en même temps qu'à une totale incommunicabilité. Leur génie créateur, si grand soit-il, ne sert à rien et se tarit. Tout cela dans une vision de la modernité qui fait l'objet d'un regard neuf et de beaucoup d'originalité.

Je suis très heureux que le prix Goncourt ait été attribué à Houellebecq. Même si "La carte et le territoire" me semble moins bon que "Les particules élémentaires". Mais à l'époque, le jury Goncourt l'avait raté bêtement.

 

{jcomments on}

categories: 

Ajouter un commentaire