Inauguration de la résidence étudiante Edouard Depreux à Sceaux, 9 février 2015

 

J’inaugurerai avec grand plaisir le lundi 9 février la résidence étudiante Edouard-Depreux à Sceaux, avec notamment Philippe Laurent, maire de Sceaux, Yann Jounot, préfet des Hauts-de-Seine, Georges Siffredi, président des Hauts-de-Bièvre. 

Je rappelle que le Département des Hauts-de-Seine a signé une nouvelle convention avec l’État en 2013, qui prévoit la création de 1 200 logements supplémentaires d’ici à 2019, et portera le nombre total de nouveaux logements sociaux étudiants sur l'ensemble du territoire départemental à 4 200. En 2008, nous avions déjà signé avec l'État une convention fixant un objectif de 3 000 nouveaux logements étudiants en 2013. Aujourd’hui, 2 099 logements sont livrés.

La résidence Edouard Depreux rentre dans cette convention. Elle est située à proximité de la faculté Jean Monnet (Paris XI) et comprend 71 logements. Elle est séparée en trois corps de bâtiment équipés de panneaux solaires.  Ces logements, d’un peu plus de 20m², disposent d’un ensemble kitchenette. Les parties communes comportent notamment un local à vélos et un jardin. Elle répond à des exigences en matière environnementale : isolation par l’extérieur, capteurs solaires (préchauffage de l’eau chaude sanitaire), chauffage central collectif (chaudières à gaz à basse condensation).

Les travaux ont été entrepris par Sceaux Habitat, maître d’ouvrage, et l’entreprise Dumez Île-de-France. Le cabinet CO-BE Architecture et paysage en est le maître d’œuvre :

« La résidence étudiante Edouard-Depreux de 71 logements se développe sur 5 niveaux dont un niveau rez-de-jardin en contrebas du boulevard Desgranges. L’opération se décompose en trois volumes distincts afin de réduire son échelle et de dialoguer au mieux avec les avoisinants. Chaque entité développe sa propre couleur de brique afin de renforcer cette distinction des parties.

La construction suit les normes de construction BBC. La brique est utilisée ici à double titre. Elle favorise l’intégration de la résidence dans son environnement et offre également une vêture pérenne au complexe d’isolation par l’extérieur. Des panneaux ECS sont intégrés à la toiture en pente du bâtiment ouest en R+2. Cette toiture accueille 30 m² de panneaux solaires thermique en complément du dispositif de chaudière gaz collective. Les toitures terrasses sont végétalisées afin de favoriser l’évapotranspiration des eaux pluviales. Ce dispositif offre de plus un complément d’isolation non négligeable et un aspect attractif pour cette cinquième façade perçue depuis le bâtiment collectif voisin
. » http://www.cobe.fr/fiche_realisation.cfm/112508-5549-residence_etudiante...

Le Conseil général a soutenu la construction de cette résidence étudiante à hauteur de 235 200 €.

 


 

Ajouter un commentaire