Invité de DécideursTV/Le Journal du Dimanche 28 mars 2014

Le Rendez-vous Politique : réécouter l'émission

Reprises dans Le Journal du Dimanche du 30 mars 2014 : "François Hollande bricole"

Hollande : "François Hollande bricole, c'est ça le problème". C'est ainsi que Patrick Devedjian, invité vendredi de Décideurs Politique, l'émission du jdd.fr en partenariat avec DECIDEURS TV, résume l'action du Président. "Il se contredit, il improvise", raille encore l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy. Il accuse le gouvernement "de faire de la diversion la plupart du temps" et prend pour exemple le mariage pour tous ou ncore le pacte de responsabilité, qui n'est "pour l'instant que du discours".

FN : La percée du FN au premier tour des municipales ? Patrick Devedjian n'est "pas surpris". "Ca correspond toujours à un rejet presque excessif de la politique du gouvernement de gauche", analyse le député des Hauts-de-Seine. "Ce gouvernement réussit à faire monter les extrêmes. La politique de M. Hollande consiste tout le temps à opposer les Français les uns aux autres", constate-t-il. L'élu UMP reproche à la gauche comme à la droite de "faire du FN". "On ne parle que de ça ! Ce n'est pas le sujet majeur de la France!", s'agace l'ancien ministre.

UMP : Certes l'UMP es arrivée en tête du premier tour des élections municipales. Mais Devedjian ne veut pas faire de triomphalisme. "Notre électorat n'est pas enthousiasmé par les dirigeants de la droite actuelle", estime-t-il, avant d'ajouter : "Tout le monde comprend bien que c'est une victoire de la droite par défaut de la gauche." Un an et demi après la guerre des chefs qui a divisé l'UMP, il reste critique sur sa famille politique. "Nous n'avons pas encore bien réorganisé nos forces, nous n'avons pas non plus exposé devant les Français un projet alternatif."

Remaniement : Jean-Marc Ayrault doit-il quitter Matignon au lendemain des municipales : "Hollande aurait tort de ne pas changer de Premier ministre, mais je ne crois pas qu'il le fera." Et de prévenir : "ce que les Français attendent, c'est un changement de politique".

2017 : Contrairement à beaucoup à l'UMP, Devedjian pense que "le débat sur les primaires" au sein de l'UMP, "c'est un faux problème". "Avec ou sans primaire, demain matin, Nicolas Sarkozy serait le candidat de la droite." La potentielle candidature d'Alain Juppé ? "Il a indisucatablement une stature qui lui permet d'avancer sur la scène."

Grand Paris : Fervent pourfendeur du projet de métropole du Grand Paris, le patron des Hauts-de-Seine rappelle que "Nicolas Sarkozy avait abordé intelligemment le problème." "Il y avait des débats qui n'ont pas abouti, il faut le reconnaître." Mais dénonce "un projet qui va à l'inverse de tout ce qui se fait dans le monde". "On ne donne à la métropole que des compétences de proximité et non pas des compétences stratégiques" explique le député UMP. Il en est sûr : "Pour Paris et les Hauts-de-Seine, le Grand Paris va au moins doubler les impôts".

(Propos recueillis par Bruno Jeudy et Caroline Vigoureux)

Retrouvez l'émission complète sur www.lejdd.fr

 

 

Ajouter un commentaire