Le département des Hauts-de-Seine : le meilleur pour la construction de logements

Depuis de nombreuses années, on déplore la difficulté de se loger en Ile-de-France.

Dès 1994, le Schéma directeur de la Région Ile-de-France (SDRIF) avait fixé des objectifs en matière de construction de logements à tous les départements de la Région Ile-de-France.

Le département des Hauts-de-Seine est le seul à avoir atteints et même dépassés les objectifs fixés parmi les 8 départements d'Ile-de-France : de 1990 à 2005, il a construit 11,3 % de plus de logements que l'objectif qui lui avait été fixé.

De 1985 à 2009, on a construit en Ile-de-France (Source Sit@del2):

  • Paris : 26 505 logements
  • Hauts-de-Seine : 36 172 logements
  • Seine-Saint-Denis : 25 028 logements
  • Val-de-Marne : 26 111 logements
  • Ile-de-France : 232 813 logements

Le rythme de construction dans les Hauts-de-Seine a été beaucoup plus rapide que dans les autres départements limitrophes de Paris.

Le département des Hauts-de-Seine a une densité supérieure aux autres départements de la petite couronne (dernier relevé MOS 2008) :

  • Paris : 207 habitants par hectare
  • Hauts-de-Seine : 88 habitants par hectare
  • Seine-Saint-Denis : 63 habitants par hectare
  • Val-de-Marne : 53 habitants par hectare

Et les communes des Hauts-de-Seine limitrophes de Paris ont une densité équivalente à celle de Paris :

  • Paris : 21 196 habitants au km²
  • Levallois-Perret : 26 322 habitants au km²
  • Montrouge : 23 386 habitants au km²
  • Boulogne-Billancourt : 18 328 habitants au km²
  • Clichy-la-Garenne : 18 896 habitants au km²

La densification s'est faite naturellement et a aujourd'hui atteint un maximum raisonnable au-delà duquel on change la vie quotidienne de tout le monde, et pas dans le bon sens.

Ajouter un commentaire