"Le rapprochement des Hauts-de-Seine et des Yvelines est bien avancé", Les Echos, 14 octobre 201

Propos recueillis par Dominique Malécot

Dans le cadre de la mise en place de la métropole du Grand Paris, le président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine propose de « fusionner les départements deux à deux ».

Lire l'article sur Les Echos.fr

Député Les Républicains des Hauts-de-Seine dont il préside le conseil départemental, Patrick Devedjian s’est imposé à la présidence de la mission de préfiguration de la métropole du Grand Paris qui verra le jour le 1er janvier prochain. Il juge cependant que le gouvernement s’est trompé d’objectif et, qu’en l’état actuel des choses, la future métropole n’aura pas les outils nécessaires pour rendre la région parisienne aussi attractive que Londres ou d’autres grandes villes européennes. Cela sans compter avec les incertitudes qui pèsent sur ses moyens financiers.

Que va changer la métropole pour la région parisienne ?

Patrick Devedjian -  Avec un budget de 65 millions d’euros, la métropole du Grand Paris ne va pas faire la révolution ! Or il est question que l’Etat lui demande 300 millions au titre du fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales, le FPIC. Même si cette contribution était réduite de moitié, la métropole démarrerait dans le rouge ! Je comprends qu’on commence avec un petit budget compte-tenu de la faiblesse de ses compétences et de sa montée en charge progressive mais c’est un problème. L’objectif de la Métropole n’a jamais été défini.

Comme le Grand Londres, la métropole doit être un instrument d’attractivité territoriale et faire du développement économique. Or, la métropole de Paris n’a malheureusement pas de compétence économique et pas de moyens stratégiques. Les transports, la voirie, les autoroutes, les aéroports, les ports fluviaux, les voies de chemin de fer lui échappent. Elle n’a aucun outil. Soit la Métropole du Grand Paris se dote de compétences stratégiques, soit elle est morte-née !

Si une telle métropole existait, y aurait-il encore besoin de départements ?

La métropole ne sera pas opérationnelle tout de suite et, de toute façon, on a besoin des départements pour exercer les compétences de proximité. Il en va de l’intérêt général. On pourrait certes les confier aux territoires, les EPT, mais il leur faudra aussi beaucoup de temps pour acquérir ces compétences.

Les habitants attendent de la cohérence et du bon sens dans la mise en œuvre de l’action publique. Ils souhaitent que les compétences et le rôle de chaque échelon soient clarifiés. Supprimer les départements pour en faire des plus petits sous forme de territoires, - il y en a quatre dans les Hauts-de Seine - je ne vois pas où est le bénéfice ! Plutôt que de supprimer les départements je propose de les fusionner deux à deux.

La fusion des Hauts-de-Seine et des Yvelines que vous avez proposée il y a plusieurs mois est-elle toujours d’actualité ?

Le rapprochement des deux départements est bien avancé. Nous projetons de créer en 2016 un établissement public qui exercera des compétences communes sur l’ensemble de nos territoires. Par exemple, un service d’archéologie commun ou un service de voirie unique. Cela permettrait de réaliser des économies. Ce sera le début d’une fusion progressive.

La Métropole pose-t-elle aussi une question de périmètre ?

Le périmètre de la métropole du Grand Paris aurait pu être celui de la zone dense qui, évidemment, ne correspond à aucun découpage administratif. Il aurait pu aussi être évolutif en prévoyant l’adhésion volontaire des collectivités. Le gouvernement n’a pas voulu tout cela. Les deux plus grands pôles de développement économique de la région sont Roissy et la Défense. Or dans le futur métro du Grand Paris Express, il a imposé une rupture de charge à Pleyel, à mi-chemin entre les deux ! La Défense est le plus grand quartier d’affaires européen, la plus grosse locomotive économique française et l’Etat l’étouffe. Je regrette que, telle qu’elle est prévue, la métropole ne prend pas davantage en compte les nouveaux bassins de vie qui vont naître avec la mise en service du nouveau métro du Grand Paris !

 

Ajouter un commentaire