Le tramway T6 Châtillon-Vélizy est ouvert !

Samedi 13 décembre, nous avons inauguré ce nouveau tramway, le plus long parcours de l’Ile-de-France.

Après dix ans de discussion, quatre ans de travaux et trois semaines de marche à blanc, il relie désormais Châtillon-Montrouge dans les Hauts-de-Seine à Vélizy-Villacoublay dans les Yvelines, soit 12,4 kilomètres ponctués de dix-neuf stations sur 5 communes, et surtout parcourus en trente-six minutes seulement.

Cette nouvelle ligne dessert sept villes des Hauts-de-Seine : Châtillon, Montrouge, Malakoff, Fontenay-aux-Roses, Clamart, Meudon et Le Plessis-Robinson. Cent cinquante mille Franciliens vivent ou travaillent à moins de cinq cents mètres d’une station.

 Le T6 permet donc de désenclaver une partie du territoire que l'on ne rejoignait qu'en bus ou en voiture comme le plateau de Meudon-la-Forêt, l'hôpital Béclère de Clamart ou encore le centre commercial et la zone d'activités de Vélizy. Il offre des correspondances avec la ligne 13 du métro, le RER C et des lignes de train.Dans quelques années, il sera également en connexion avec un autre projet défendu et attendu par le Département, le futur T10, le tramway qui reliera Antony à Clamart.

Le T6 est le plus long tramway d’Europe :avec quarante-six mètres de long pour 2,2 de large, les nouvelles rames peuvent accueillir 252 personnes dont soixante assises et deux usagers en fauteuils roulants et ainsi transporter 4 000 personnes par heure. Le T6 - un tramway sur pneus au gabarit réduit plus adapté aux contraintes géographiques et urbaines du tracé -, circule entre 5 h 30 et 0 h 30, sept jours sur sept, avec un tram toutes les quatre minutes en heures de pointe et un toutes les sept minutes en heures creuses.

Maître d’ouvrage sur son territoire pour les infrastructures de transport et les aménagements urbains, le conseil général des Hauts-de-Seine est également l'un des financeurs du projet. Il a participé à hauteur de près de 76,5 millions d’euros soit 20 % du coût global. En effet, le chantier aura coûté 384 millions d’euros hors taxe, auxquels il faut ajouter 184 millions d’euros pour le matériel roulant. Ce budget comprend le prolongement jusqu’à Viroflay dont les travaux ont déjà commencé. Cette section souterraine longue de 1,6 kilomètre avec deux stations sera mise en service au printemps 2016. Il faudra alors quarante minutes pour aller d’un terminus à l’autre. 82 000 voyageurs par jour sont attendus.

Ajouter un commentaire