Les 20 ans du Théâtre des Gémeaux à Sceaux

Nous avons fêté le 6 novembre dernier les 20 ans de la reconstruction du Théâtre des Gémeaux à Sceaux, scène nationale brillante qui attire chaque année plus de 55 000 spectateurs, compte plus de 4 000 abonnés et rayonne bien au-delà de Sceaux et même de la Communauté d'agglomération des Hauts-de-Bièvre.

C'est une très belle réussite due à sa directrice, Françoise Letellier, au soutien sans faille de Pierre Ringenbach qui a mené à bien cette reconstruction et a inlassablement appuyé son développement, comme maire puis comme président de l'association, et de Philippe Laurent aujourd'hui, de la CAHB et de son président Georges Siffredi  et enfin du Conseil général des Hauts-de-Seine qui verse chaque année aux Gémeaux une subvention de 960 000 €, la plus importante accordée à un théâtre par le département.

Danse, jazz, théâtre, ar lyrique, spectacles pour enfants... le Théâtre des Gémeaux offre au public une occasion exceptionnelle de découvrir sur un seul site la vitalité des arts vivants.

Cette année, dans la programmation, le Conseil général a deux liens forts avec Les Gémeaux : en octobre dernier et comme chaque année, le Théâtre des Gémeaux a accueilli "Laurent Coulondre trio" le premier prix du concours nationale de La Défense Jazz Festival ; et le 16 juin 2015 ce sont les collégiens des Hauts-de-Seine qui envahiront le plateau avec le "Choeur des Collèges".

Cette programmation vivante  est à l'image de notre "Vallée de la Culture" qui, depuis 2008, se déploie sur tout le territoire des Hauts-de-Seine pour une politique globale d'accès de la culture au plus grand nombre, une "culture pour tous".  Car je crois profondément que la culture c'est à la fois ce qui nous rassemble et ce qui nous élève. 

Depuis 2008, par le biais de conventionnements, pour favoriser le rayonnement des arts vivants, le Conseil général a ainsi décidé de traduire son soutien à des établissements particulièrement repérés sur le département pour la qualité de leur programmation, l’originalité de leur projet d’établissement, leur capacité à soutenir la création contemporaine et à accueillir un public large et diversifié.

En 2013, le Conseil général a renouvelé ce soutien à 17 structures artistiques pluridisciplinaires pour un budget de près de 3,8 M€. Chaque saison, près de 500 000 spectateurs fréquentent ces théâtres pour des spectacles et des sensibilisations artistiques :

Deux Centres dramatiques nationaux : le Théâtre Nanterre-Amandiers et le Théâtre de Gennevilliers

Deux Scènes nationales : le Théâtre des Gémeaux  à Sceaux  et le Théâtre 71 de Malakoff

L’unique Pôle national des arts du cirque en Ile-de-France à Antony, porté par le Théâtre Firmin Gémier-La Piscine (Antony et Chatenay-Malabry).

Deux scènes conventionnées « danse » par la DRAC Ile-de-France : le Théâtre Jean Vilar de Suresnes et le Théâtre de Vanves.

Une scène conventionnée « musique » par la DRAC Ile-de-France : la Maison de la Musique à Nanterre.

Seule scène en Ile-de-France conventionnée « marionnette, théâtre d’objets et formes mêlées » par la DRAC Ile-de-France : leThéâtre Jean Arp de Clamart.

Le seul théâtre en France qui accueille aujourd’hui en son sein un centre de formation d’apprentis comédiens : le Studio Théâtred’Asnières-sur-Seine.

Les autres théâtres conventionnés par le Département des Hauts-de-Seine sont : le Théâtre de l’Ouest Parisien à Boulogne-Billancourt, le Théâtre de Châtillonl’Avant-Seine à Colombes, leThéâtre des Sources à Fontenay-aux-Roses, le Centre d’Art et Culture de Meudon, le Théâtre André Malraux à Rueil-Malmaison et le Centre culturel Max Juclier à Villeneuve-la-Garenne.

  

Ajouter un commentaire