Mes votes de juin à octobre 2014

Mes votes importants de juin à octobre 2014

 - Contre la transition énergétique pour la croissance verte : c’est une loi politicienne qui solde les comptes de l’accord partisan conclu entre les Verts et le parti socialiste en 2011 ; de grands principes vagues et idéologiques au milieu d’une multitude de mesures techniques, le tout non chiffré.

- Contre l’adaptation de la société au vieillissement : ce n’est pas le grand texte sur la prise en charge de la dépendance, tant attendu et annoncé. Il comporte certes quelques avancées, mais il faudra très vite rouvrir le dossier si on veut répondre aux difficultés réelles de nos concitoyens face au vieillissement de la population.

- Contre la délimitation des régions, élections régionales et départementales : en 2010, la droite au pouvoir avait , avec la création du conseiller territorial, réduit de moitié le nombre des élus et supprimé la clause générale de compétence pour assurer l’indispensable cohérence des compétences entre les départements et les régions. Cette même réforme créait également les métropoles et permettait aux départements et aux régions de se regrouper. En 2012, le Gouvernement socialiste a tout abrogé. Et depuis lors, c’est la confusion. Les départements sont supprimés, puis rétablis, la date des élections départementales et régionales varie sans cesse, du jamais vu dans l’histoire de la République !

- Contre la réforme ferroviaire : elle sera remise en cause car non conforme à nos engagements européens, pas adaptée au modèle économique moderne de la SNCF et ne règle aucun problème financier. Les amendements communistes et Verts ont encore renforcé son caractère archaïque. Aujourd’hui, plus de 30 % du trafic de fret ferroviaire en France est déjà réalisé par des sociétés autres que la SNCF et par des opérateurs ferroviaires de proximité.

 

Ajouter un commentaire