Pourquoi la mobilisation contre le mariage homosexuel continue-t-elle ?

L’ampleur de la manifestation de ce dimanche 24 mars a surpris. Le projet de loi a été largement voté à l’Assemblée nationale et on aurait pu penser qu’un certain découragement suivrait. Il n’en est rien. Pourquoi ?

Il ne s’agit aucunement d’homophobie, l’immense majorité de la société française accepte l’homosexualité comme un fait et condamne toute discrimination. La reconnaissance de l’union homosexuelle par une cérémonie à la mairie ne pose pas de problème.

Non, ce qui choque profondément une partie importante des Français c’est cette fiction juridique que veut instituer le projet de loi Taubira : un enfant né fictivement de deux femmes ou de deux hommes.

De très nombreux juristes soulignent le bouleversement complet du Code civil que créerait cette loi, notamment au regard de la présomption de paternité qu’institue fondamentalement le mariage.

La manifestation d’hier démontre ce refus profond.

Quant aux polémiques sur le nombre de manifestants, elles sont lamentables pour quiconque a vu à la télévision la foule immense du pont de Neuilly à l’Etoile. Et les arguties du ministre de l’Intérieur sur le « rassemblement statique » qui a été de fait imposé par la Préfecture ne sauraient excuser des bavures.{jcomments on}

Commentaires

Ce qui choque et exaspère le plus, c'est le mépris du gouvernement et de la gauche pour cette France insultée et vilipendée.

Un exemple de ce mépris, le tweet d'hier de Jean-Pierre Michel, sénateur, chargé du projet de loi. Je cite:
"Quelques serre-têtes et des jupes plissées pensent sincèrement que nous allons reculer sur le #mariagepourtou s ! #égalité #lamanifpourtou s"

Ajouter un commentaire