Pourquoi le rapprochement avec les Yvelines ?

Aux territoires de décider ce qui est bon pour eux

(Editorial du n°77 de La Lettre Bleue du conseil départemental, mars 2016).

Pourquoi avons-nous souhaité ce rapprochement avec les Yvelines ? Je sais bien que ce projet surprend, pour la simple et bonne raison qu’il est un peu iconoclaste. Il s’agit d’apporter un vrai contrepoids à une menace bien réelle. Le gouvernement a annoncé, il ne faut pas l’oublier, la disparition des départements de la petite couronne pour 2020.

Eh bien moi j’ai du mal à y être indifférent parce que je me soucie des missions que notre Département conduit, avec efficacité et professionnalisme. Je me soucie des services de proximité que nous rendons aux habitants, presque au cas par cas quand il s’agit de solidarité. Avec cette alliance que nous voulons engager avec les Yvelines, il s’agit tout simplement de prendre notre avenir en main. C’est à nous, les territoires, de décider ce qui est bon pour nous ! Nous y sommes d’ailleurs contraints par l’étranglement, le mot n’est pas trop fort, que nous subissons, avec la baisse sans précédent des dotations de l’Etat (- 64 % sur 3 ans), l’explosion de la péréquation qui nous est imposée, mais aussi l’augmentation des allocations individuelles de solidarité.

Avec ce rapprochement, nous allons démontrer qu’on peut réaliser des économies d’échelle et libérer un potentiel de développement et d’investissement plus important. Des économies évidemment mais pas au détriment de l’emploi, je le redis. Parce que nous avons besoin justement de maintenir des services humains, avec des agents qui sont à la portée de la population et qui dialoguent avec elle, autrement qu’à travers un formulaire.

L’établissement public dans lequel siègeront tous les élus des deux départements dès le 23 mars prochain à Véllizy n’engendrera bien sûr aucune dépense nouvelle, puisqu’il fonctionnera avec les moyens mis à disposition par nos deux collectivités.

(Editorial du n°77 de La Lettre Bleue du conseil départemental, mars 2016).

Ajouter un commentaire