Projet de loi de finances 2011… priorité à la réduction des déficits

Le gouvernement a présenté le 29 septembre dernier son projet de loi de finances pour l’année 2011.

Ce texte s’inscrit dans l’après-crise, après deux années d’efforts soutenus pour sauver notre économie, avec en particulier le plan de relance.

Ce projet de budget 2011 est courageux. Il constitue une rupture historique en matière de réduction de la dépense publique. C’est la première fois depuis cinquante ans que la réduction du déficit atteint un tel niveau : près de deux points du PIB en un an.

Le retour sous la barre des 3 % est prévu en 2013 et un déficit de 2 % est anticipé en 2014. C’est aussi la première fois que les dépenses de l’Etat progresseront moins vite que l’inflation.

Refusant la facilité, le budget 2011 ne prévoit pas de hausse générale d’impôts. Il se concentre sur la baisse des dépenses et la réduction des niches fiscales. Les publics les plus fragiles seront protégés : le revenu de solidarité active sera préservé, de même que les autres minima sociaux financés par le budget de l’Etat. La préparation de l’avenir est clairement affirmée comme une priorité, ce que traduit en particulier la progression du budget de la recherche.

Le gouvernement se mobilise pour stopper la détérioration des finances de la France. Mais il se montre aussi attentif dans ses choix à ne pas altérer le rebond économique par des mesures trop restrictives.

{jcomments on}

categories: 

Ajouter un commentaire