Signature du contrat de développement entre le Conseil général et Antony

Après Vanves, c’est au tour d’Antony de s’engager dans la nouvelle politique départementale de soutien aux communes, fondée sur un partenariat contractuel de trois ans 2013-2015.

Patrick Devedjian et Jean-Yves Sénant ont signé le 9 avril le contrat de développement Département/Ville.

L'objectif est à la fois de simplifier les procédures, de rendre plus lisible l’intervention financière du conseil général et de permettre aux communes de valoriser leurs grands projets.

La politique de notre département, c'est celle de la lisibilité. Près de 500 dispositifs d’aides aux communes existent actuellement, il est difficile de s’y retrouver. Grâce aux contrats de développement Département/Ville, le Département simplifie les procédures d’instruction et gagne en temps et en personnel.  C’est la ville qui fait la demande et propose un programme d’investissement et de fonctionnement sur les projets de son choix. Le dispositif est facultatif. La ville a la garantie de ne pas avoir moins d’argent que la moyenne des trois années précédentes.

« Ce dispositif est simple, lisible et rassurant pour les communes, estime Jean-Yves Sénant. Il contribue à l’effort du Département consenti pour aider les communes à développer leurs projets. » À Antony, le programme d’investissement porte sur la construction d’un nouvel espace associatif et d’équipements sportifs. Quant au programme de fonctionnement, il concerne des aides aux structures municipales de petite enfance, de subventions pour les activités sportives, culturelles et les manifestations festives. La subvention globale du conseil général s’élève à plus de 8,4 millions d’euros dont 6 millions d’investissement.

Outre Vanves et Antony, cinq autres contrats ont été approuvés avec Bois-Colombes, Châtenay-Malabry, Meudon, Sèvres et Ville-d’Avray et seront bientôt signés. Au total, le Département s’est engagé pour l’instant sur un montant de plus de 37 millions d’euros sur la période 2013/2015 dont environ 27 d’investissement. Quatre nouvelles communes pourraient prochainement rejoindre le dispositif.

Ajouter un commentaire