"Un budget qui maintient la qualité des services malgré un contexte mouvant,

Lors de la séance publique du 27 juin 2014, l'Assemblée départementale a voté le budget supplémentaire, qui ne présente que des ajustements mineurs par rapport au  budget primitif voté en décembre 2013 et s'élève à 1 478 millions d'€ pour le fonctionnement (- 0,08 %) et 502 millions pour l'investissement (+0,7 %).

Or l'Etat baisse continûment ses dotations, la péréquation augmente tous les ans et fait du département des Hauts-de-Seine un bouc émissaire trop facile. La réforme territoriale fragilise les institutions.

Malgré tous ces handicaps, le département des Hauts-de-Seine continue d'assurer la même qualité de services dans ce contexte de ressources contraintes et de préparer l'avenir en poursuivant ses investissements et en maîtrisant son endettement (l'autorisation d'emprunt a été réduite de 267 à 154 M€). L'agence de notation a confirmé la note "AA" du département, note maximale à laquelle peut prétendre une collectivité locale en France, et la Chambre régionale des comptes a salué sa gestion budgétaire et comptable sur la période 2010-2012.

La politique du gouvernement ne tient aucun compte de cette bonne gestion comme de cette qualité de services et d'investissement. Il poursuit une réforme territoriale, mal préparée, sans aucune concertation avec les élus locaux, qui ne produira aucune économie puisqu'elle se contente de transférer les coûts de charges qui demeureront : dépenses sociales (RSA, APA, politique de l'enfance, prévention spécialisée, handicap,...), et collèges qui forment l'essentiel du budget du département.

Modification du système de vote, découpage-charcutage sans précédent de tous les cantons, report des élections départementales sans justification, création d'une Métropole qui est hélas centralisatrice aux compétences trop hexagonales et parisiennes pour être une vraie Métropole compétitive sur le plan international, alors que nous avons déjà raté l'entrée dans la mondialisation... Ces mauvais choix n'éclairent pas l'avenir, notre département doit continuer malgré tout à apporter le meilleur service à ses habitants et contribuer au développement de notre pays.

Lire l'intégralité de mon discours

 

Ajouter un commentaire