Un test national

Vous m’avez élu en juin dernier au beau milieu d’une large vague rose, pour vous représenter à l’Assemblée Nationale.

Aujourd’hui, suite au recours de mon adversaire battu, le Conseil constitutionnel vient d'annuler mon élection. Il considère que Georges Siffredi ne peut être remplaçant de député parce qu’il était remplaçant  de sénateur, alors que l’inverse est permis (Georges  Siffredi a eu le droit d’être remplaçant de sénateur alors qu’il était déjà mon suppléant). Il interdit en outre à Georges Siffredi de démissionner de son poste de suppléant de sénateur, ce qui me semble contraire à une liberté fondamentale. Je compte d’ailleurs soumettre rapidement ce point à la Cour Européenne des droits de l’Homme.

 Il n’en reste pas moins que nous allons devoir revoter. Mais aujourd’hui, six mois plus tard, nous pouvons juger les premiers résultats de l’action du gouvernement socialiste : les impôts s’alourdissent, les entrepreneurs et les travailleurs sont découragés, le chômage continue d’augmenter. Les socialistes veulent  imposer la densification de nos villes, ils réduisent les investissements, notamment ceux du métro express du Grand Paris (la gare Antonypole).et la prolongation de la ligne 4 jusqu’à Bagneux. Aucune réforme de structures n’est annoncée, aucune réduction des dépenses publiques non plus.

 Nous savons que la crise est là et nous sommes tous prêts à faire des efforts pour y faire face, mais les socialistes ne nous donnent aucune vision, aucun objectif  commun :  tous ces impôts nouveaux,  pourquoi ? Qui nous dit que cela ne va pas s’alourdir encore l’année prochaine puisque la croissance est nulle ? Où sont les propositions pour remuscler notre industrie, relancer nos exportations, notre recherche et notre innovation ?

 La question se pose ainsi : voulez-vous pour la circonscription un député de plus pour s’opposer à un gouvernement qui va inéluctablement continuer de reporter les efforts sur les ménages,  ou un député s’ajoutant aux 343 autres députés de gauche, noyé dans une écrasante majorité ?

 Je me représente évidemment et nous allons faire de cette élection un test national sur la politique gouvernementale.

Commentaires

Quand on vote la soumission de la France à Bruxelles main dans la main avec les socialistes, quelle alternance ?

Gauche ou droite ce sera tout pour les fonctionnaires de Bruxelles. Comment être de droite et cautionner ces milliards de subventions ?

Le conseil constitutionnel est représenté par des "Sages" ! Est-ce sage d'annuler une élection sous motif qu'un suppléant ne peut pas démissionner alors qu'aucune loi ne le dit ? C'est comme lors d'un match, un pénaltiy refusé n'est jamais apprécié, vos électeurs (moi aussi) n'apprécieront pas qu'on leur redemande de choisir alors qu'ils ont déjà choisi en juin !

Ajouter un commentaire